Bédié, le plus vieux chef rebelle dénoncé – Toute la vérité sur l’homme - Upafrika

Bédié, le plus vieux chef rebelle dénoncé – Toute la vérité sur l’homme

Crise ivoirienne

Bédié, le plus vieux chef rebelle dénoncé – Toute la vérité sur l’homme

Source : la-releve.net -- Date : 28-05-2017 19:42:37 -- N°: 120 -- Lu : 5 fois -- envoyer à un ami

image -- Bédié, le plus vieux chef rebelle dénoncé – Toute la vérité sur l’homme

Dans une interview réalisée par Bakary Nimaga et Yves M. Abiet en 2011, le ministre Koanaté Siriki disait déjà de Bédié qu’il est l’auteur du nom Forces Nouvelles attribué aux rebelles pour couvrir leurs crimes commis sur les populations ivoiriennes, les gendarmes et les FDS en 2002. « Je garde pour moi l’image du président Bédié en janvier 2003 à Marcoussis, lorsqu’il a demandé à toute la salle de ne plus nous (Forces nouvelles) appeler ’’ les rebelles’’ mais plutôt ‘‘ Les Forces Nouvelles’’. Depuis cette date tout le monde nous appelle ‘’Forces Nouvelles !’’ Le président Bédié est le père de l’appellation Forces Nouvelles. Donc pour que le nom ‘’Forces Nouvelles’’ disparaisse, il faut qu’on obtienne l’autorisation du président Bédié », a révélé Konaté Siriki.

Aujourd’hui, suite au prétendu problème lié aux armes découverts au domicile du Directeur de Protocole de Soro Guillaume et dans lequel Henri Konan Bédié a apporté son soutien à Alassane Ouattara et demandé que les enquêtes se poursuivent, l’ancien ministre de l’artisanat revient à la charge pour désigner le vieil homme comme l’un des grands financiers de la rébellion. Même son de cloche avec TOURE MOUSSA , Directeur de communication de Soro Guillaume qui demande une enquête contre Bédié pour le financement de la rébellion.

Du coup, le vieil homme qu’on savait trempé dans la crise ivoirienne avec le MPIGO de Do Félix est projeté sous les lampions comme un grand rebelle, le plus vieux d’ailleurs connu de l’histoire qui commence une carrière en meurtre très tard. A ce sujet, Augustin Djédjé s’interroge sur l’attitude de l’ancien président ivoirien par procuration:   « Cet vieil homme n’est pas seulement que réputé pour sa propension maladive à lever le coude. Il détient aussi hélas, la médaille du plus vieux rebelle identifié au sein des troupes mercenaires ivoiro-franco-africaines qui ont endeuillé la Côte d’Ivoire durant la crise politico-militaire de 2002 à 2011… Mais qu’est ce qui a donc poussé celui qui faisait hier la promotion de L’Éléphant d’Afrique, donc de la Côte d’Ivoire qui gagne dans la paix, à vendre son âme et son droit d’aînesse au diable? » Toute la question reste posée.

Ce qu’il faut retenir néanmoins, c’est l’absence de sagesse de ce monsieur qui a fait de la rancune un modus vivendi. Comment comprendre que Laurent Gbagbo qui a fait revenir d’exil Henri Konan Bédié Chassé de son « pouvoir moribond » par son allié d’aujourd’hui, peut-il faire l’objet d’une aussi grande trahison?

Et pourtant, au nom de l’image de la Côte d’Ivoire, il s’est rendu personnellement en France, dans l’appartement exigu de Paris de Bédié pour mettre fin à son exil. Une fois en Côte d’Ivoire, il lui a remis une résidence, un protocole et un salaire dignes d’un chef d’Etat. Quelle grande ingratitude! En réalité, Henri Konan Bédié est le véritable mal de la Côte d’Ivoire. Cet homme est le premier africain à célébrer une fortune à moins de 30 ans, après avoir décapité des sociétés d’Etat dans l’impunité totale. C’est un crime économique dont la Côte d’Ivoire continue de porter les marques. Son passage à l’ONU a été une catastrophe pour la diplomatie ivoirienne. C’est avec lui que la Côte d’Ivoire connait en 1993 la première dévaluation de son histoire.

C’est encore par son amateurisme politique que le pays a sombré dans une crise politico-sociale qui l’a vu éjecté, par faiblesse, du fauteuil présidentiel. Le père de l’ivoirité, c’est Bédié qui a permis le premier coup d’Etat en Côte d’Ivoire. Tout ce qui arrive à la Côte d’Ivoire, après la disparition du premier président ivoirien, est bien l’oeuvre de ce monsieur devenu président par procuration. Bédié a financé la rébellion de 2002, est un secret de polichinelle, car cet homme a une propension de nuisance considérable qui affecte actuellement le PDCI son parti. En effet, il a réussi à faire de cette organisation une force politique minoritaire. Il a vendu le nord au RDR, perdu le sud, l’ouest et l’est. Le centre dans lequel se trouve aujourd’hui confiné le PDCI lui est disputé par des partis comme l’UDPCI et l’UPCI. Bédié est un tigre en papier qui ne fait peur qu’aux esprits chagrins, déprimés par le souvenir du paradis perdu. Comprenez donc maintenant que Ouattara n’est pas le problème de la Côte d’Ivoire. Le véritable problème, c’est Bédié.

.
Michel Mangou

Les vidéos à la une
  • Johnny Hallyday (1943 - 2017) : La france rend un hommage his...
  • Droite-gauche ou la continuité françafricaine
  • Centrafrique:Bangui vive tension après la mort accidentelle d’...
  • Les résultats des concours administratifs 2017 disponibles
  • Des officiers de l'armée du Zimbabwe ont annoncé être interven...
  • Le Burundi est devenu vendredi le premier pays africain à quit...

LES PLUS LUS 7 jours max