Pourquoi l'Egypte ancienne n'a pas le monopole de la pyramide - Upafrika

Pourquoi l'Egypte ancienne n'a pas le monopole de la pyramide

Égyptologie

Pourquoi l'Egypte ancienne n'a pas le monopole de la pyramide

Source : Wikipédia -- (Hem Netjer) Date : 12-06-2018 12:05:54 -- N°: 277 -- Lu : 12 fois -- envoyer à un ami

Lorsqu'on parle de pyramide, le premier pays qui nous vient à l’esprit est bien sûr l’Égypte. Mais, les fouilles archéologiques lui ont découvert un autre concurrent sérieux, où il y a une fois et demie plus de pyramides : la Nubie.

image -- Pourquoi l'Egypte ancienne n'a pas le monopole de la pyramide

Pyramides de Méroé au Soudan - Patrimoine mondial de l'UNESCO

La zone du Nil que l'on appelle la Nubie et qui appartient aujourd'hui en partie au Soudan, était durant l'Antiquité le siège de trois royaumes koushites. Le premier prit sa capitale à Kerma (-2400 à -1500), le second à Napata (-1000 à -300), le troisième à Méroé (aux environs du -IVe siècle).
Chacun de ces royaumes était fortement lié par la culture, l'économie, la politique et le système militaire à l'Égypte antique. Les deux pays menaient une compétition rude. Les rois nubiens eurent le dessus pendant près d'un siècle, notamment durant la XXVe dynastie pharaonique.
Les premières pyramides ont été bâties sur le site d'El-Kourrou, dont font partie les tombes du roi Kachta et de son fils Piye (Piânkhy), ses petit-fils Chabaka, Chabataka et Tanoutamon, ainsi que les pyramides de quatorze reines nubiennes.
Les experts ont compté le nombre de pyramides en Égypte et dans les pays voisins et ont constaté que la vraie capitale des pyramides était le Soudan. Selon des estimations préliminaires, au Soudan se trouvent entre 200 et 255 pyramides, alors qu'en Égypte il n'y en a que 138.

Ces édifices n'ont pas été construits par les anciens Égyptiens qui auraient erré plus au sud. Les pyramides soudanaises ont été construites par le peuple du Royaume de Koush, une ancienne civilisation qui a régné le long du Nil au sud de l'Ancien Empire égyptien pendant le période de 1070 avant notre ère à 350 après JC.

Comme les anciens Égyptiens, les Koushites ont bâti des pyramides à des fins funéraires.
Les pyramides furent construites à Nouri, à l'ouest du Nil, en Haute-Nubie. Cette nécropole rassemble les chambres mortuaires de 21 rois et de 52 reines, princesses et princes. La plus ancienne pyramide de Nouri, qui est également la plus grande, est celle du pharaon Taharqa de la XXVe dynastie, également roi de Napata.

image -- Pourquoi l'Egypte ancienne n'a pas le monopole de la pyramide

Pyramides de Nuri

« Cependant, structurellement, les bâtiments sont tout à fait différents. Ainsi, les pyramides koushites sont beaucoup plus raides et plus étroites, elles sont également construites en pierres étagées, par opposition à la surface lisse des pyramides égyptiennes plus larges », indique l'archéologue américaine Mme Macdonald.
Les tailles des pyramides diffèrent aussi beaucoup. La hauteur moyenne d'une pyramide koushite varie de 6 à 30 mètres, tandis que la pyramide égyptienne moyenne est d'environ 138 mètres de haut.
Le site le plus important est celui de Méroé, situé entre la Ve et la VIe cataracte du Nil, 100 km au nord de Khartoum.

Les proportions des pyramides nubiennes diffèrent de façon très marquée de celles de leurs cousines égyptiennes : les pyramides nubiennes sont bien plus pointues, formant un angle d'environ 70°, alors que les pyramides égyptiennes, de hauteur identique, étaient inclinées de 40° à 50°. Les pyramides nubiennes sont également moins larges et de hauteur plus modeste (inférieure à 30 mètres) que leurs cousines. Elles sont flanquées d'une chapelle à l'est, où l'on trouve une stèle et une table d'offrandes où sont gravées des offrandes alimentaires sur lesquelles on versait une libation d'eau, de vin ou de lait. Le liquide s'écoulait vers le sol de la tombe pour rejoindre le défunt et le régénérer.

Néanmoins, les pyramides de Nubie ne sauraient se résumer à une plate imitation des monuments égyptiens. Les pyramides sont en général coiffées d'un pyramidion de forme pointue. Mais les pyramidions koushites sont différents. Les pyramides se terminent par un bloc monolithique tronqué avec des trous, qui laisse deviner un système permettant peut-être le fichage d'un disque solaire en bronze.

 

Ces pyramides évoluent dans le temps tout en gardant leur allure caractéristique. À El-Kourrou et à Nouri, elles sont encore construites avec un appareil de pierre. Mais à Méroé, où les souverains koushites transfèrent leur capitale (-IV e  siècle) puis leur nécropole (-III e  siècle), la technique va changer. Les pyramides ne sont plus construites avec des blocs de pierre mais sont en remblais. On utilise un parement en pierre qui, dans les derniers siècles, sera en briques cuites. C'est un mode de construction qui offre l'avantage de la rapidité et d'une économie de matériaux nobles, mais au prix d'une moins bonne qualité. Des mâts en cèdre du Liban étaient fichés au centre de la pyramide, puis l'on utilisait un système de balancier pour lever les blocs. Dans ces pyramides, seul le parement externe est composé de pierres taillées. À l'intérieur se trouve un simple remblai de gravats sableux. Du coup, les monuments sont plus fragiles. Au fil des siècles, ils s'éventrent. Par ailleurs, on observe une sorte d'élargissement du « droit » à la pyramide. Ce mode de sépulture est adopté en dehors de la famille royale. Cela se voit très bien à Méroé, qui s'organise en plusieurs zones géographiques (au nord, au sud, à l'ouest). La nécropole du nord est exclusivement royale et princière, celle du sud contient quelques souverains et des enterrements divers, et dans celle de l'ouest ne repose aucun souverain.

image -- Pourquoi l'Egypte ancienne n'a pas le monopole de la pyramide

Pyramides de Méroé au Soudan

Toutes les tombes de Nubie ont été pillées il y a longtemps, mais les gravures sur les murs des tombes révèlent que leurs occupants étaient momifiés, couverts d'or et de bijoux et placés dans des sarcophages de bois. Lors des premières explorations, aux XIX e  et XX e  siècles, les archéologues ont retrouvé des arcs, des flèches, des anneaux, des harnais de cheval, des meubles et boîtes en bois, des poteries, de la vaisselle décorée et d'autres objets attestant d'un commerce entre la Nubie et l'Égypte et entre l'Égypte et la Grèce durant l'époque méroïtique.

 

Hotep !

.
Papa Moussa Camara


LES PLUS LUS 7 jours max