La symbolique des couleurs chez les anciens Égyptiens - Upafrika

La symbolique des couleurs chez les anciens Égyptiens

Égyptologie

La symbolique des couleurs chez les anciens Égyptiens

Source : upafrika Edition -- (Hem Netjer) Date : 05-06-2018 12:43:12 -- N°: 276 -- Lu : 70 fois -- envoyer à un ami

En Égypte ancienne, la couleur avait une symbolique significative en corrélation avec les manifestation des phénomènes de la nature. Dès lors, chaque couleur appliquée, avait un but et véhiculait un message bien défini aux yeux des anciens Égyptiens.

BLANC

Hedj   ( couleur blanche ) est le symbole de la joie et du faste, mais aussi de la pureté rituelle requise pour le culte. Elle rappelle la couleur de l'aurore, la lumière qui triomphe de l'obscurité. Elle représente également l'or blanc dont la chair et les os des principes divins sont faits.

Le blanc est aussi la couleur du hedjet ( la couronne de Haute Égypte ) . Le hedjet s'emboîte dans l e decheret ( l a couronne rouge de Basse-Egypte ) pour former l a couronne pharaonique «  Skhemty » , appelé Pschent   par les Grecs par déformation de «  pa skhemty », c’est à dire «  les deux puissants » .

La couronne blanche ou hed j et , couronne de l'ancien royaume du sud ( Haute- Égypte ).

La couronne rouge ou Decheret plate à fond relevé, couronne de l'ancien royaume du no rd (Basse-Égypte) .

De la partie arrière de la couronne rouge surgit une tige en spirale incurvée vers l'avant, nommée  Khabet . Sur le Skhemty ou Pschent est placé un cobra prêt à attaqu er, symbolisant  Ouadjet (déesse de la Basse-Égypte) et un vautour pour Nekhbet déesse de la Haute-Égypte.

Cette double couronne est un symbole politique puissant, proclamant l'union des d eux terres .

Le blanc symbolise en revanche l’ infertilité, incarnée par Seth/Satan qui était un albinos, ainsi que la couleur des bandelettes qui entoure nt la momie et par extension, celle du deuil.

image -- La symbolique des couleurs chez les anciens Égyptiens

Représentation de Seth

BLEU

Irtyu ( couleur bleue) pouvait aussi être un symbole de sexualité entre les êtres humains

BLEU CLAIR

Le bleu clair est le symbole de l'air et du ciel. C'est également la couleur d e Amont qui était, entre autres, un dieu de l'atmosphère.

Min   ou   Minou  ( d ivinité de la fertilité et de la reproduction ) peut également être représenté en bleu dans son aspect de Min-Amon.

Bleu sombre (lapis-lazuli)

Le bleu sombre du lapis-lazuli est le symbole de la voûte céleste la nuit, et des abysses.

BLEU TURQUOISE

Le bleu turquoise est le symbole de l'univers aquatique du Nil , d'où jaillit toute vie.

BRUN

Les Égyptiens utilisaient aussi la couleur brune pour distinguer l'homme de la femme en rendant la peau de l'homme en brun-rouge, et celle de la femme en ocre pâle, alors que les Égyptiens eux-mêmes étaient noirs de peau au même titre que leurs voisins nubiens et soudanais.

JAUNE

Khenet ( couleur jaune ) est le symbole de l'or, du soleil à son zénith et de l'immortalité. C'est la couleur des principes divins , dont le corps est en or jaune (ou en or blanc). Le fond des décors est parfois peint en jaune pour symboliser un rouleau de papyrus géant, réceptacle des incantations sacrées qui y seront peintes.

Noir

Kem (couleur noire) n'avait pas de connotation négative dans la pensée des anciens Égyptiens, comme elle l’est dans la philosophie chrétienne. Bien qu’étant l a symbolique de la nuit et du  royaume des morts , le noir est avant tout le symbole de la renaissance et de la fertilité. Le noir, couleur du limon fertile apporté par la crue annuelle du Nil , est en effet fortement lié à la symbolique de la renaissance. Le limon déposé sur les berges permettait aux cultures égyptiennes de « renaître » après une saison de sécheresse où les plantes semblaient « mourir ». Ce limon, vital pour un peuple d'agriculteurs, donnera le nom ancien de l'Égypte,  «  Khemet » , qui signifie « terre noire » . La couleur noire est aussi utilisée pour représenter la couleur de peau des Égyptiens eux-mêmes , des Nubiens et des Soudanais.

Les divinités liées aux mythes de la mort et de la renaissance, comme Ousiré (Osiris)  ou bien   Inpou (Anubis) , qui est la divinité funéraire et protecteur des embaumeurs , sont souvent représenté e s avec la peau noire. A l’image de Ousiré et de Inpou , le dieu  Ptah   dont le nom signifie «  Celui qui ouvre » ( di vinité des artisans et des architectes ) est aussi représenté soit en noir, soit en vert (autre couleur symbole de fertilité). Le noir est également la couleur de la robe des taureaux sacrés Api s  et  Mer-wer ou Mnévis . La déesse Ma’ â t (symbole de la paix, de l’équilibre, de la justice ) est aussi souvent représentée en noir.

À partir de la  IVe dynastie , le noir remplaça le vert pour les fards appliqués autour des yeux. Il est probable qu'il représente la couleur entourant naturellement les yeux du faucon, animal sacré d e Horo/Yoro  dont l'œil avait une forte connotation bénéfique.

image -- La symbolique des couleurs chez les anciens Égyptiens

Représentation de Ousiré/Osiris

GRIS

L a divinité Oupouaout dont le nom signifie « Celui qui ouvre les chemins », est dans la  mythologie égyptienne , l a divinité tutélaire de la ville d e Saout (Assiout) , capitale du  XIIIe Nome de Haute-Égypte  est représenté en gris, mais il est difficile de déterminer si cette couleur a un sens symbolique différent du noir ou s'il ne s'agit que d'une « astuce » d'artiste pour le différencier d e Inpou  à l'apparence très similaire.

ROUGE

L a couronne de Basse-Égypte, le  desheret (désert) , est de couleur rouge, même si au nord, notamment le delta du Nil est très riche en végétation. Decher ( couleu r r ouge ) est le symbole de la violence, du désert, du feu, du sang et de la mort, mais aussi de la victoire. C'est notamment la couleur d e Seth , l’ infertile , dont on disait qu'il avait les cheveux roux.

 

Hotep !

.
Papa Moussa Camara


LES PLUS LUS 7 jours max